Parution : Les temporalités dans les sciences sociales (collection « Temporalités »)

vignette_Couv._Temporalités Qu’est-ce que les sciences sociales ont à dire du temps ? À cette question, ce livre donne une réponse détaillée. Tout d’abord les temps et les temporalités sont au coeur des interrogations des sciences sociales. La partition des temps sociaux entre temps professionnels, temps privés et temps pour soi continue à poser des problèmes dans la vie quotidienne. Depuis l’irruption du travail industriel, les sciences sociales s’accordent pour considérer que les temps ont bien changé sous la pression des formes d’organisation. Au-delà du travail, cette évolution est inséparable d’un processus qui fait du temps une marchandise à prix quantifiable avec l’invention du prêt à intérêt. Les dynamiques du capitalisme et le commerce sur longue distance transforment dès le Moyen Âge les marchands en entrepreneurs des temps. Il n’est pas facile de faire des temporalités des objets d’analyse. Toutes les sciences sociales ici rassemblées ont apporté leurs propres méthodes pour analyser les temps : analyse longitudinale, attitudes et biographies ne sont que des exemples d’un outillage particulièrement riche. Si, sur un versant positif, les sciences sociales s’accordent sur la nécessité de prendre en compte la multiplicité des temps, de l’autre côté, les dynamiques récentes mettent en valeur l’éclatement des temps jusqu’à leur individualisation. Ce livre cherche à présenter et confronter ces usages du temps singulier et des temporalités plurielles dans une dizaine de disciplines des sciences sociales : histoire, sociologie, économie, démographie, anthropologie, psychologie sociale, sociohistoire et sociolinguistique ainsi que par une interprétation du passage de la philosophie du temps aux sciences humaines et sociales des temporalités.

Liés directement ou non à l’équipe rédactionnelle de la revue Temporalités, les auteurs se sont efforcés de clarifier les usages, de repérer les textes-clés et de reconstituer l’imprégnation de leur discipline par les temporalités. Leurs contributions font de ce livre une référence incontournable pour justifier le recours à des analyses temporelles dans toutes les disciplines des sciences sociales.

Ce volume inaugure la collection « Temporalités : travail et sociétés » chez Octarès.

Les temporalités dans les sciences sociales
Claude Dubar et Jens Thoemmes (sous la direction de)
(ISBN 978-2-36630-010-9, avril 2013, 17 x 24 cm, 154 p.)

Sommaire

Introduction. Les sciences sociales face aux temporalités,
Claude Dubar et Jens Thoemmes

Temporalité, temporalités : philosophie et sciences sociales,
Claude Dubar

Du présent au passé : le temps des historiens,
Thomas Loué

Esquisse de l’historien en cartographe du passé,
Nicolas Hatzfeld

Sociologie et temporalités : une antinomie durkheimienne et son dépassement,
Michel Lallement

Les temporalités et la sociologie du travail,
Jens Thoemmes

Les démographes et le temps,
Olivia Samuel

Questions de temps en psychologie sociale,
Jean-Marc Ramos

L’analyse économique est-elle intemporelle ?
Antoine Parent

Les temporalités multiples de l’anthropologie conceptions culturelles et usages sociaux du temps,
Laurent Sébastien Fournier

Une traversée de la socio-histoire entre temporalités sociales et temporalités historiques,
Mélanie Roussel

Temporalité(s) et langage dans l’analyse d’entretiens biographiques,
Gabrielle Varro

Bibliographie,

Index des auteurs cités

Pour commander l’ouvrage


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *